L’IAE de Poitiers fête ses 60 ans d’existence en célébrant les talents qui font le succès de l’établissement. Dorian Ciavarella, ancien étudiant de l’IAE, nous a confiés sa vision de l’art d’entreprendre.

Jeune entrepreneur de 26 ans, Dorian Ciavarella semble avoir toujours eu l’âme d’un conquérant. Son chemin a croisé celui de l’IAE de Poitiers en 2013, lors de son année en master Intelligence Economique et Communication Stratégique. De cette expérience est née une idée, et petit à petit, notre alumni[1] a commencé à voir les choses en grand, jusqu’à devenir co-fondateur et PDG de la société Hivency, spécialisée dans l’influence web. Cette société a pour vocation d’aider des jeunes entreprises à se faire connaitre, en facilitant, grâce à sa plateforme, la mise en lien d’influenceurs et des marques. Dorian nous livre les clés de son succès.  

Faire preuve d’audace

« Pour être un bon entrepreneur, il faut être ambitieux et avoir le goût du risque ». Dorian semble avoir rapidement mis en pratique ce conseil. En un temps record, il a cumulé des expériences professionnelles lui offrant toujours plus de responsabilités. En toute logique, le jeune diplômé a continué son ascension en se lançant le défi de l’entrepreneuriat. Dorian n’a « pas peur de foncer, de taper à des portes, de pousser, d’essayer » soutient son associé, Sylvain Gasc. C’est avec une ambition et une détermination inépuisables que Dorian est allé conquérir de nouveaux clients en rencontrant nombre de grands PDG. Des groupes de renommée internationale tels que Showroom Privé, Twitter, PriceMinister ou Séphora travaillent désormais avec Hivency. Pourquoi avoir froid aux yeux quand vos efforts finissent par payer ? Selon Dorian, la clé du succès repose sur la capacité à « suivre ses rêves et tout faire pour les réaliser ».

Se donner les moyens

Dorian nous a rappelé une dimension importante de l’art d’entreprendre : redoubler d’effort pour réussir. Qu’on entreprenne un projet personnel, scolaire ou professionnel, le secret est le même : « il faut être à fond, il faut être sûr de soi et il faut se donner les moyens d’y arriver ». Mener à bien un projet nécessite un investissement et des concessions. La pérennité d’Hivency dépend de l’investissement de chacun, les employés ne lésinent alors pas sur le temps passé sur les projets. Malgré le rythme soutenu de la start-up, Dorian, infatigable, intervient régulièrement à l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP Europe) pour partager son savoir et son expérience. Bien que cela ne soit pas de tout repos, Dorian est formel : « Il faut le faire, c’est génial ! Tu vois ton idée se développer, tu rencontres du monde… ça permet de voir et mettre en œuvre tes ambitions et tes motivations. ».

Ne pas s’arrêter aux frontières

Tout au long de son parcours, notre jeune conquérant n’a laissé aucune frontière l’arrêter. Naturellement curieux de connaitre de nouvelles cultures, il a voyagé dans de nombreux pays : « j’ai fait mon bachelor en Lituanie. Après, comme avec ERASMUS on a un peu de temps libre, j’ai pas mal voyagé.  J’ai visité l’Europe du Nord, les pays de l’est, comme la Lettonie, l’Estonie… puis je suis parti en République Tchèque et en Pologne, et enfin à San Francisco ». Grâce à ces séjours à l’étranger, il a appris plusieurs langues qui lui sont régulièrement utiles dans la mesure où Hivency s’est ouvert à l’international et est présent dans 8 pays.

Etre la meilleure version de soi-même

Même lorsque sa motivation et ses efforts ne portaient pas leurs fruits, notre entrepreneur a su rester optimiste. Son parcours d’études lui a beaucoup apporté sur le plan du développement personnel et théorique. Les mises en situation professionnelles, lors des stages ou de l’alternance, ont quant à elles favorisé une confrontation à la réalité du marché. Il estime d’ailleurs que c’était un excellent moyen pour apprendre : « avec les erreurs, j’ai pu améliorer des choses ». Toute expérience est donc matière à s’enrichir et à s’améliorer. Lorsque nous lui avons demandé s’il avait un talent dont il s’inspire, sa réponse a été formelle : « je regarde ce qui se passe dans le monde des entrepreneurs mais je ne veux pas être la copie de quelqu’un je veux être ma propre personne et réussir à ma façon. ». L’important semble donc de chercher à être la meilleure version de soi-même en veillant à toujours s’améliorer.

Jouer à l’aventurier

Le témoignage de Dorian nous permet de réaliser qu’entreprendre, ce n’est pas « juste » monter une entreprise. On entreprend des études, des projets, des voyages. Quel que soit ce que l’on décide d’entreprendre, on retrouve des qualités communes : un enthousiasme inébranlable, un certain goût du risque, de la rigueur et de la persévérance. Entreprendre, c’est un peu jouer à l’aventurier, on se lance dans l’inconnu, on fait de nouvelles rencontres : chaque jour est une découverte. Entreprendre permet de développer des compétences et de révéler nos talents cachés. Ainsi, Dorian s’est découvert une cpacité à innover et à renouveler ses idées, avec pour leitmotiv : « foncez, mettez-vous à fond dans ce que vous êtes en train de construire ». L’art d’entreprendre selon Dorian Ciavarella fait sans conteste écho à la devise de l’IAE « Les diplômés d’aujourd’hui sont les talents de demain ».

 

[1] Alumni : ancien étudiant diplômé de l’IAE de Poitiers.

Mardi, 15 Novembre, 2016
Type d'évènement: 
IAE

Trouvez votre formation

Faites le choix parmi 25 cursus de formation de niveau licence, master à doctorat dans les principaux domaines de gestions.

En savoir plus

Dossier de candidature

Vous pouvez postuler en ligne pour déposer votre dossier de candidature.Il reste modifiable à tout moment.

Déposer une candidature

Accédez à notre agenda

Suivre l'agenda et les évènements de l'IAE de Poitiers

En savoir plus

Share

SGSUniversité de PoitiersRéseau des IAE

     

  
Institut d'Administration des Entreprises
Université de Poitiers
20 rue Guillaume VII le Troubadour, Bât.E1
TSA 61116 - 86073 Poitiers Cedex 9